10 candilols de la campagne présidentielle 2012


Internet n’a finalement pas été l’arme fatale de cette campagne présidentielle. Les trending topics et les hashtags de Twitter n’ont pas joué de rôle réellement décisif; et avec les bastons politiques «entre amis» sur Facebook, ils ont été en fait surtout des générateurs de LOL et ce n’est déjà pas si mal.

Etonnamment, malgré le fort taux d’intérêt pour la campagne et le niveau affligeant du débat dans les médias traditionnels, Internet n’a pas joué son rôle de nouveau média populaire, et c’est son coté potache en a été  exacerbé.

Autre sujet d’étonnement, la récupération des symboles de la campagne et l’exploitation du nouveau trafic généré par elle sur Internet, n’a pas été réellement faite par les grands acteurs commerciaux (les marques par exemple.) Deux-trois grandes enseignes mises à part, ce sont les petits acteurs qui ont profité du champ libre. Mais au delà des acteurs habituels, ce sont les collègues des blogs et autres sites plus au moins modeux qui ont rejoint les rangs des activistes du LOL!

Après un florilège de relookings des candidats disponibles sur La Toilette et ses Effets et le Materialiste, nous pouvions stopper notre imagination galopante grace à un dossier qui dérange de Brain Magazine sur le style des candidats de gauche.

Mais la Machine des Internets ne serait pas ce qu’elle est si elle ne nous permettait pas d’assouvir nos désirs consuméristes! GQ a oeuvré en ce sens avec sa sélection bleu blanc rouge. Et sinon il y avait Le slip Français (devenu depuis fameux) mais aussi eDole et même Antivol qui nous proposaient gentiment de toucher aux dessous politiques à travers leurs slogans ou leurs produits. Pourquoi un tel engouement pour les sous-vêtements masculins, nous mettant dangereusement à la limite des blagues assez graveleuses, personne ne le sait… Mais la discrétion attachée en France au partage des opinions politiques et le coût d’investissement dans la fabrication des caleçons (bien inférieur à celui d’autre vêtement ou accessoires pour homme) expliquent sans doute une partie du mystère. Nous avons d’ailleurs été assez déçu de l’abstention des fabricants de chaussettes ou de lacets.

Heureusement de que Les Festivaliers nous ont permis de sortir du ghetto du sous-vêtement grace à deux valeurs universelles: le Tshirt et Jacques Chirac !

D’autres actions fédératrices des français ont été menées par Le Bureau de Vote avec une mention spéciale pour les flashs infos fournis pas Délit-Maille.

 Bravo pour cette entrée fracassante sur la scène politique, affaire à suivre pendant les législatives?

 



Laisser un commentaire