Produit Intérieur Brut

Francesco Nardi, Portes. Collection privée © Halle Saint Pierre

 

Ne pensez pas qu’en allant voir de l’art brut vous verrez des gribouillis naïfs et dépourvus de sens. Ce qui vous attend à la Halle Saint Pierre est n’est plus ni moins qu’une grosse claque.

Dans Wikipedia on définit l’art brut de façon suivante: « L’Art brut regroupe des productions réalisées par des non-professionnels de l’art, indemnes de culture artistique, œuvrant en dehors des normes esthétiques convenues (pensionnaires d’asiles psychiatriques3, autodidactes isolés4, médiums5…). Dubuffet entendait par là un art spontané, sans prétentions culturelles et sans démarche intellectuelle. »

L’exposition, qui se tient à Paris en ce moment à la Halle Saint Pierre est consacrée à l’art brut italien, mais plutôt que de s’aventurer dans une analyse comparative laborieuse, il serait sans doute plus judicieux de se laisser porter par les émotions que cet art provoque. 

L’art brut a cette capacité de passer outre les réflexes intellectuels que nous pouvons avoir quand nous contemplons une oeuvre d’art. On est transpercé, et violemment jeté dans l’univers de chacun des artistes. On partage sans doute avec eux une petite dose de leur folie.

On ressens intensément la nécessité avec laquelle ils créent. Cette force primaire et instinctive de la création est presque incontrôlable, elle vous amènera dans les profondeurs de l’être, de la folie et de la poésie.

 

BANDITI DELL’ARTE
23 mars 2012 – 6 janvier 2013

Commissariat : Gustavo Giacosa
et Martine Lusardy

Halle Saint Pierre

2, rue Ronsard – 75018 Paris

M° : Anvers, Abbesses
Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89

ouvert en semaine de 10h à 18h
samedi de 10h à 19h – dimanche de 11h à 18h

 

 



Laisser un commentaire