Georges Abitbol n’est pas mort! C’est Magneto des X-men

J’ai beaucoup aimé le dernier X-Men. Rafraîchissant, pêchu et rempli de beaux gosses!

 

X-Men: First Class

Au delà des dimensions purement cinématographiques, j’ai eu envie de m’intéresser aux costumes du film. Malheureusement, on ne peut pas dire que tout soit parfait quant à la cohérence des vêtements des personnages, par rapport à l’époque – l’action se déroule en 1962. Pourtant je ne vais pas énumérer tous les anachronismes, façon faux raccord car finalement ces incohérences ne sont pas si graves. Mais je ne peux pas m’empêcher de dire la mini jupe et le pantalon ne sont pas encore franchement courants en 1962 pour les femmes! Et les sweats molletonnés – ils  arrivent seulement dans les années 70! Hé, les gars mais respectez un peu l’histoire de la mode! Ah oui, les épaulettes sur le trench de Rose Byrne que l’on voit déjà dans la bande annonce ne pouvaient pas exister en 1962!

Et pourquoi ces incohérences, pourtant grossières, ne seraient pas importantes, me demanderez vous? Parce qu’on oublie tout quand on voit Michael Fassbender (alias Magneto)!

Michael Fassbender alias Erik Lehnsherr/Magneto dans la banque suisse (extrait du film) avec son superbe costume 3 pieces

Lors de l’enregistrement de La Voix dans la Tête #6, l’un de nos invités – @chmox, a proposé très justement de décerner au personnage d’Erik Lehnsherr le titre de Georges Abitbol de l’année! Oui, Magneto est l’homme le plus classe du monde, je vous l’annonce officiellement.

 

Citez moi un autre mec capable de porter un sous-pull bleu rentré dans le pantalon, avec une veste en cuir par dessus et rester classe? Non, à part Michael, je ne vois pas.

 

Et la combinaison X-Men, qui ressemble étrangement aux combinaisons de ski style fuseau et qui pourrait peut-être aller à certains champions olympiques, mais c’est tout… excepté Michael!

 

Michael Fassbender incarne incroyablement bien ce personnage volontaire, déterminé, mais torturé et sombre, de Magneto. Les costumiers (Branden Marks et Sammy Sheldon) on parfaitement retranscrit sa personnalité à travers ses costumes – sobres, élégants, sport. Et c’est un peu grâce à eux, qu’on ne peut pas vraiment, ne pas remarquer que ce mec est sacrement bien foutu!

Et pour le coup, les vêtements d’hommes dans le film sont plutôt cohérents (mis à part les sweats molletonnés), mais c’est presque trop facile parce qu’à l’époque la mode était moins mono-maniaque qu’aujourd’hui et on avait le droit de porter les costumes croisés, les costumes 2 boutons – 3 pieces, les costumes à 4 ou 5 boutons, et tout cela la même année!).

dans les années 60 (presque) tout est permis! (source: http://www.cutterandtailor.com/)

Vous remarquerez que plusieurs de ces costumes sont complètement metables aujourd’hui!

En revanche si je devais donner quelques conseils pour inspiration vestimentaire des X-Men, je vous recommanderais de viser plutôt professeur Xavier, qui est plus mesuré que Magnéto dans ses fringues et plus classique; et ne surtout pas s’inspirer du personnage de Sébastien Shaw qui semble être tout droit sorti de Austin Power et c’est bien dommage…



Les commentaires sont fermés.